iPad : un avant goût de l’avenir?

Filed in Humeur-Humour , Matériel 1 comments

kCe vendredi sort l’iPad en Belgique. Point besoin de présenter celui-ci aux lecteurs de BelgoIt, il suffit de renvoyer sur des sites plus spécialisés, ou de dire qu’il suffira de se rendre sur l’iStore et de débourser entre 600 et 700 EUR. Ce qui m’amène à partager une réflexion avec vous.

Steve Jobs annonce que les « PCs » tels qu’on les conçoit aujourd’hui seront les « camions » de demain, et que l’avenir est à des équipements plus légers (les « voitures »), permettant de surfer « aisément » (je reviendrai sur ce terme) et d’accéder à du contenu sans se prendre le chou.

En clair, l’ordinateur de bureau ou même le laptop deviendront plus rares, exceptionnels mêmes, et seront plutôt centralisés en PME et entreprise.

Peut-être est-ce là un snobisme de professionnel de l’informatique, ou de la nostalgie de vieux routard d’internet, mais j’ai des craintes pour l’internet du futur. Internet est un moyen de partager de l’information, et pour qu’il y ait partage, il faut bien à un moment que quelqu’un introduise de l’information. Vous m’avez compris : je crains que ces voitures du net ne limitent les possibilités de création de contenu, en réalité qu’elles les annulent complètement.

L’iPad est l’archétype d’une plateforme qui permet – très aisément – de surfer, mais c’est aussi une plateforme qui permet d’initier de nouvelles façons de consommer ( cfr Wired sur iPad, ou d’autres journaux payants sur iPad) tout en limitant la production de contenu par l’utilisateur lui-même.  Il ne faudra pas longtemps, si ces voitures se multiplient, pour que les camions n’aient plus beaucoup du contenu que le connaît de nos jours à consulter. Entre les automobilistes payants et les camions qui pensent que tout est gratuit : le choix sera vite fait.
Je m’inquiète un peu pour le rédactionnel gratuit, mais surtout je m’inquiète de la disparition de l’user generated content, et en particulier le contenu rédactionnel type blogs ou sites perso, ces avis dissonants ou alternatifs sur une foule de sujets. Bref un appauvrissement de la diversité des sources. Une fois les autoroutes de Steve Jobs pavées de bonnes intentions, le contenu sera aux mains d’un happy few (les groupes de médias) qui seront eux équipés de bons vieux « camions ». Le contenu qualitatif deviendra payant – au grand soulagement des groupes médias qui peinent à jeter leur contenu rédactionnel de qualité en pâture à l’affreux « internet » actuel.

Oh bien sûr, j’ai conscience que tout le monde n’a pas l’âme d’un écrivain. Cependant force est de constater que les bons vieux camions ont favorisé la créativité. Dans un monde seulement peuplé d’ipads, il n’y aurait jamais eu de blogs. Même changer son statut facebook – le niveau zéro de la génération de contenu – parait déjà pénible. La tablette : c’est la plateforme de la consultation passive. Pour celui qui dispose de plusieurs plateformes à la maison, c’est très bien et loin de moi l’idée de dire que l’iPad est mauvais. Mais si ce type de plateforme est un jour majoritaire, c’est alors d’un tout autre internet dont on parle. Si on se projette dans le futur : l’émergence des tablettes et l’importance des réseaux sociaux fermés ré invente Compuserve : un contenu qualitatif, une gestion plus centralisée et payant par abonnement – les possibilités d’interaction seront réduites et modérées. C’est l’internet rêvé par les groupes de médias.

L’iPad n’est pas qu’une voiture des autoroutes ; c’est aussi la première télévision du Net.

Posté par ced   @   22 juillet 2010 1 commentaires
Tags :

1 Comments

Commentaires
Trackbacks to this post.
Leave a Comment

Name

Email

Website

Previous Post
«
Next Post
»
CrossBlock designed by DeltaManual.Com  |  In conjunction with Web Hosting   |   Web Hosting   |   Reverse phone