[Découverte PME] Freedelity

Filed in PME 6 comments
Freedelity, nous en avons parlé dernièrement. Rencontre avec Sébastien, un des fondateurs de la jeune PME.

Bonjour Freedelity ! Qui êtes-vous, d’où venez-vous ?

A la base du projet, c’est un gars (et un portable) en vacances qui a une idée au bord de plage et qui griffonne vite un “proof of concept” pour le présenter à un ami proche. Ami qui embarque immédiatement dans le projet pour s’attaquer à tout l’aspect graphique et ergonomie. Quelques mois plus tard, après un accompagnement pour le côté business chez Solvay Entrepreneurs, un troisième associé nous rejoindra pour s’occuper de la partie financière qui n’était pas non plus à négliger.
Nos noms, dans l’ordre de l’histoire : Buysse Sébastien, Alagem Marc, Van Tieghem David
Dans notre carrière, Marc a été technico-marketing pour la communication interne chez Intel en Belgique pendant plus de 10 ans, David lui a fondé OpenDeal à son époque qui a été revendu à iBazar puis eBay, et pour ma part j’ai créé Informaticien.be il y a quelques années déjà, mais je passe la majorité de mon temps à écrire du code pour des clients.

Informaticien.be, OpenEvent.be, PhotOsez.com, Kelcommerce.be que de projets … l’envie de toucher à tout ?

Ces projets sont issus de ma société de développement, Akretio, et n’ont pas la même ambition à l’heure actuelle que FreedelityFreedelity a été financé pour pouvoir engager une solide équipe dés le départ et se développer rapidement. Sur mes projets antérieurs, j’y avais une approche plus en “bon père de famille” qui construit petit à petit son produit, en prenant le moins de risque possible. Avec un concept comme Freedelity on ne pouvait pas adopter une approche attentiste, et les réactions dans les médias, en bien ou en mal, nous donnent en partie raison.
Pour l’envie de toucher à tout… oui… et non. Chaque projet a une histoire, je ne vais pas écrire tout un roman, mais ils ont tous au fil de ma carrière répondu à des attentes particulières.

Lequel de ces projets te tient le plus à coeur et pq ?

On m’aurait posé la question il y a 6 mois, j’aurais répondu sans hésiter Informaticien.be. Parce que ce site a été créé à l’époque pour regrouper une communauté de passionnés, et avec les années des liens se sont créés, des amitiés. C’est plus une grande famille d’informaticiens qu’autre chose.
Pour le moment, le focus et les projecteurs sont sur Freedelity, et les défis technologiques y sont vraiment intéressants, mon coeur donc penche fortement pour Freedelity (et ma femme *rires*). Du coup, quand je me réveille en pleine nuit je pense à des fonctionnalités à améliorer ou à ajouter sur ce projet et frien que sur ce projet. Les responsabilités y sont aussi très différentes, nous y avons tous investi énormément de capitaux et de temps, cela prouve notre détermination a arriver à nos fins.
Mais je reste toujours fidèle à ma communauté, si je peux me permettre.

Quelles sont les technologies utilisées et pourquoi celles-là plutôt que d’autres ?

C’est une combinaison d’un bon nombre de technologies.
On commence avec du Linux, sans hésiter. On y ajoute une couche de CGI couplée à des templates XML pour la personnalisation. Concrètement c’est le CMS Kelare développé en interne qui est utilisé sur d’autres sites comme Informaticien.be qui est à la base du système ici aussi. Ce couple CGI+XML permet des performances supérieures à ce qu’il était possible en PHP et le tout dans une architecture orientée object. Informaticien.be à l’époque tournait sur un petit celeron avec plusieurs milliers de visiteurs chaque jour et un contenu déjà assez large, c’était un défi chaque jour. (Maintenant c’est toujours un seul processeur, mais un Xeon qui fait tourner tout Informaticien.be, le celeron a ses limites quand même 😀 ).
A tout cela, on y rajoute une bonne couche de Java pour tous les accès à la carte, une petite couche de PHP pour des scripts en interne et pas mal de javascript pour les interfaces.

Tu promettais dernièrement dans la presse de faire du bruit avec ton nouveau projet … voilà Freedelity lancé … mais d’où vient l’idée ?

C’était un challenge technique pour commencer, de réussir à lire la carte d’identité de manière sécurisée. L’ancienne applet fournie par le Fedict ne le permettait pas, et fort heureusement le Fedict travaillait d’ailleurs à une nouvelle solution disponible depuis plusieurs mois à laquelle nous avons collaboré.  C’est comme cela que je fonctionne, au challenge, et d’une petite idée griffonnée sur un bout de papier on en arrive après de longues réflexions à un système bien plus large.
Mais pour le bruit, je ne pensais pas vraiment qu’il serait aussi fort… :)

Si l’idée est prometteuse, comme comptes-tu affronter les difficultés de la question de la vie privée et du fait de te placer comme intermédiaire pour les distributeurs ?

Le gouvernement nous a tous imposé une carte d’identité électronique, mais le citoyen lambda même après de nombreux documents n’a toujours pas bien compris ce qu’elle comportait (c’est à dire rien, c’est juste un moyen de s’identifier et de signer des documents). Du coup, il y a des fantasmes populaires qu’on pourra voir leur dossier médical, que le fisc va savoir si ils achètent du champagne, ou véridique on nous l’a dit: “qu’on pourra nous pister par satellite”.
Comme on essuie un peu les plâtres comme première société a “oser” un service commercial via la carte (bien qu’il existe déjà pas mal de services en ligne dont la loterie nationale), on doit redoubler nos efforts pour expliquer aux consommateurs les réels enjeux de la technologie. Utiliser leur carte d’identité comme carte de fidélité ne sera pas plus problématique pour leur vie privée que les cartes actuelles, cela leur simplifiera juste la vie. Pour répondre à cela, nous étoffons une base de questions sur notre site pour répondre à un maximum de questions et dans chaque magasin partenaire un flyer est disponible répondant aux questions primordiales.
Mais si je peux me permettre la provocation, la polémique qui règne sur certains forums n’est pas vraiment fondée. Le public dans le rue ne réagit pas du tout de façon hostile quand on lui explique clairement ce qu’il est possible. Mais pour certains médias, que je ne citerai pas, il est plus facile de tourner l’information en polémique pour avoir un gros titre que de simplement expliquer qu’un nouveau système est disponible. C’est dommage, car cela dé-crédibilise une carte d’identité qui est je le pense une solution à de nombreux problèmes.

Quels sont tes objectifs stratégiques pour Freedelity ?

Je ne copierai pas ici notre business plan… *rire*
Notre cible reste les commerces de proximités, parce que pour ces commerces on peut leur proposer une infrastructure qu’ils auraient du mal à acquérir pour un tel prix, et par ce que cela leur fait gagner un temps vraiment important au jour le jour (pensez à toutes ces feuilles qu’on ne doit plus encoder le soir!).
Je ne cacherai pas non plus qu’on a déjà été approché par de gros groupes de distribution qui voient à ce projet un attrait certain, mais il faudra probablement attendre quelques longs mois avant que l’on ne puisse annoncer un partenariat concret.

Et après Freedelity ? Encore plein de projets en tête ?

Oui, sans hésiter, je n’ai que 30 ans et ma tête déborde d’idées. Mais pour être honnête, quand le rush sera passé je pense d’abord prendre un peu de temps avec ma famille et ma fille qui devrait naître les jours prochains. Ensuite l’aventure Freedelity devrait être longue, mais cela ne m’empêchera pas de passer quelques soirées à essayer quelques technologies pour en tirer de nouveaux concepts, mais probablement plus rien pour 2010, ni 2011!
Posté par Pascal   @   16 juillet 2010 6 commentaires
Tags : , , ,

6 Comments

Commentaires
juil 16, 2010
10:42
#1 Tilto :

Voila un super projet, qui va embêter la concurrence, c’est trop simple et efficace !

juil 16, 2010
1:38
#2 Sebastien :

Merci 😉

juil 19, 2010
9:22
#3 Youla :

A bon ils ont de la concurrence? Je croyais que c’était innovant?

Bref pas vraiment son idée en fait! si je comprends bien.
Et qui est votre concurrence?

Author juil 19, 2010
9:25
#4 Pascal :

Youla alias Arsène Pinlu … si vous changez de nom, changez également l’adresse mail (fake) que vous utilisez 😉

juil 21, 2010
12:36
#5 ced :

je CROIS que c’est un concurrent :) :)

Trackbacks to this post.
Leave a Comment

Name

Email

Website

Previous Post
«
Next Post
»
CrossBlock designed by DeltaManual.Com  |  In conjunction with Web Hosting   |   Web Hosting   |   Reverse phone